Tribune : l’intelligence collective

Une démarche au service de la performance des entreprises !

Article de Yannick JarlaudDirecteur au sein du département Performance RH du groupe AYMING.

L’intelligence collective mobilise des acteurs issus d’horizons divers pour réfléchir ensemble sur un thème donné. Fondée sur le partage d’expériences, elle s’appuie sur une méthodologie éprouvée[1] pour stimuler la créativité des participants et faire émerger des solutions concrètes, innovantes et créatrices de valeur partagée.

S’agit-il d’un phénomène de mode ou de l’évolution inéluctable du fonctionnement des entreprises et des organisations que les parties prenantes appellent de leurs vœux ?

L’enquête de janvier 2016 du CEVIFOP sur la confiance des Français[2] confirme la défiance générale de nos concitoyens envers les institutions nationales – partis politiques (88%), médias (76%), syndicats (73%), banques (74%)-. Elle souligne en revanche leur attachement à la démocratie de proximité (63% de confiance dans les maires) et leur désir de participer activement aux décisions régionales et territoriales en matière de liberté d’entreprise, d’éducation, d’emploi et de sécurité.

Le moment est donc bien venu de remettre l’humain et les territoires au centre des réflexions pour trouver des solutions efficaces.

La Fondation Humaninnov pour l’innovation sociale[3], lançait ainsi le 13 janvier à Lyon son premier LAB Inter-générations centré sur le recrutement et l’emploi en partenariat avec le Medef-Lyon Rhône et la  DIRECCTE. 200 acteurs – entreprises, étudiants, syndicats, organisations patronales – étaient mobilisés, dont 10 entreprises fortement implantées en Région Rhône-Alpes[4] qui soumettaient leur process de recrutement à la critique des étudiants de l’INSEEC ». Certaines solutions proposées par les étudiants, seront bientôt testées par les entreprises concernées.

En entreprise, les expériences de projets d’intelligence collective se multiplient aussi.

A la FDJ, Corinne Werner, responsable Intelligence collective au sein de la Direction des Relations Humaines et de la Transformation, s’appuie sur 20 ans de réalisations en Développement, Innovation et Intelligence collective. Elle a créé, en 2010, le ZINC© de FDJ, une démarche d’intelligence collective et collaborative transversale qu’elle anime au service des métiers et de la Transformation. Son objectif constant : créer des ponts et des liens entre les talents, les idées et les organisations pour innover et créer de la valeur partagée. Pragmatique avant tout, elle prône une révolution lente, fondée sur « de petits pas positifs » et un « management par la preuve », qui ne perde jamais de vue « l’atterrissage opérationnel » de chacune des solutions mises en œuvre.

Le groupe AYMING, convaincu que l’innovation dans les métiers de conseil auprès des DRH, repose d’abord sur son capital humain, a cherché à réveiller en 2013 la part de créativité qui sommeillait en chacun de ses consultants. Des matinées d’éveil à la créativité ont été suivies d’ateliers créatifs invitant à dessiner « de nouvelles offres». En un deuxième temps, consultants et salariés sont passés à la phase « intrapreneuriat ». 5 projets s’appuyant sur un business plan solide ont été soumis mi-2015 à un comité d’investissement « groupe ». Deux d’entre eux sont en phase de lancement. La créativité et les énergies se libèrent ainsi progressivement dans le Groupe. Un espace « bulle créative » créé à Lyon par les salariés participe de la même démarche. Les équipes s’y retrouvent pour faire émerger de nouvelles idées et concepts.

Des pionniers, séduits par l’approche pragmatique et démocratique de l’intelligence collective, ont ainsi ouvert la voie et montré ses bénéfices sur leur performance sociale. Ses applications, source permanente de richesse, peuvent se multiplier à l’infini et dans la plupart des domaines publics et privés. Encourageons-les pour le bénéfice de tous.

[1] Méthode PACTE initiée par Corinne Werner, responsable de l’Intelligence Collective de la Française des Jeux (FDJ) et Nathalie Nowak, co-présidente d’ImFusio
[2] Etude annuelle du Centre de Recherches Politiques de Sciences Po : sondage OpinionWay réalisé du 17 au 28/12/2015 auprès d’un échantillon de 2064 personnes selon la méthode des quotas
[3] co-fondée en 2013 par Patricia Ardillier, sa Présidente avec AYMING, Demos, la FDJ, Oxford Leadership et la Fondation FACE
[4] Adecco, Aoste, le groupe AYMING, BSL Sécurité, Casino, Cegid, Engie, LafargeHolcim, RG, Somfy